LA MAISON PASSIVE FRANCE

Accueil du site > LE STANDARD > Double vitrage ou triple vitrage et Bâtiment Passif
A lire dans cette page :

Double vitrage ou triple vitrage et Bâtiment Passif

22 novembre 2013, par lamaisonpassive

Double vitrage contre triple vitrage ? La guerre des Trois (vitrages) n’aura pas lieu !

Il est fréquent de lire des analyses opposant double et triple vitrage. Pourtant l’un comme l’autre possède de nombreux avantages. L’important est bien plus de comprendre leurs spécificités et leurs différences pour les utiliser à bon escient et cela en fonction du bâtiment.

On le sait, le triple vitrage est plus lourd, il est plus cher, mais il est thermiquement plus efficace. En revanche le double vitrage est largement répandu, facile à monter et a fait beaucoup de progrès. Cela dit, rappelons au passage que l’efficacité d’une fenêtre dépend énormément de la qualité de son châssis ainsi que de la manière dont celui-ci est monté dans le bâti. S’arrêter au seul vitrage c’est passer à côté d’une bonne partie de la problématique.

Pour continuer, lorsqu’on se met à comparer les avantages du double ou du triple vitrage dans une habitation, il est clair que le type d’habitation choisi pour réaliser cette comparaison, joue un rôle décisif sur les conclusions de l’étude… Surtout si l’on compare les gains relatifs de l’une ou de l’autre solution face au bilan énergétique global du bâtiment. En effet, si on se place dans le cadre d’un bâtiment qui consomme encore beaucoup d’énergie, (style RT2005), on peut faire beaucoup de calculs, on se rend compte assez vite que de passer du double au triple n’a que peu d’influence sur la consommation globale du bâtiment. En clair, le problème n’est pas là : il faut d’abord baisser les consommations pour que l’intérêt du triple vitrage apparaisse.

En revanche si on se place dans le cadre de la très basse consommation, c’est-à-dire avec une enveloppe extrêmement efficace (style « Bâtiment Passif® ») eh bien à ce moment là, l’importance du vitrage prend une part importante dans le bilan thermique et devient essentielle sur les gains ou les pertes rapportés à la consommation globale du bâtiment.

Prenons un exemple réel : une habitation passive à 18% de surface de vitrage. Vitrages orientés 6% Nord, 26% Est, 46% Sud et 22% Ouest. Gains moins les pertes des vitrages, soit donc les apports solaires nets, ville par ville :

Gains-Pertes (kWh/(m2.an)) Lille Strasbourg Paris Lyon Nantes Bordeaux Marseille
Double vitrage -41 -35 -32 -30 -22 -17 -7
Double vitrage HE Ag -13 -11 -8 -7 -3 0 4
Triple vitrage 0 1 3 3 7 8 11

« Double vitrage » = Double vitrage 4/12/4, châssis bois 45mm, g=0,77, Ug=2,9 Uw= 2,5. « Double vitrage HE » = Double vitrage 4/16Ar/4, châssis bois 68mm, g=0,64, Ug=1,1 Uw= 1,6. « Triple vitrage » = Triple vitrage châssis bois, g=0,52 - Ug=0,60 Uw=0,95. Données Météo : Méteonorm. Simulation : logiciel PHPP, PHI Darmstadt.

On se rend compte assez vite que compenser la perte de 35 kWh/(m2.an) à Strasbourg par ex. en double vitrage, risque d’être coûteuse ! En revanche quand on se rapproche de la mer et du soleil, le double vitrage reprend de la couleur.

Outre cette comparaison faite sur une habitation passive, il nous semble important de rappeler un point essentiel lorsque l’on compare double et triple vitrage. Les performances du bâti influent sur l’efficacité relative de l’une ou l’autre des solutions.

Si la saison de chauffe est longue (bâtiment de type RT2005), les apports solaires de la mi-saison vont contribuer sensiblement au bilan annuel du vitrage. Ces apports solaires sont à la fois importants et disponibles sur une large palette d’orientations. Un bon facteur solaire du vitrage peut compenser une déperdition importante.

En revanche, si la saison de chauffe est courte (exemple Bâtiment Passif®, uniquement 3 mois au cœur de l’hiver), les apports solaires de la mi-saison sont inutiles. Par conséquent, ils ne viennent pas "gonfler" le bilan annuel. Dans ce cas, il est préférable d’avoir une plus faible déperdition thermique et dégrader le facteur solaire.

Et pour conclure, même si un triple vitrage laisse passer moins de radiations solaires qu’un double, ne pas oublier non plus que cela peut avoir un effet des plus agréable l’été !

La Maison Passive France – Novembre 2007


Agenda | Plan du Site | Contact | Espace Membres | Rédac | Site: Suivre la vie du site RSS 2.0 | TWIT=