Passibat 2021 : Découvrez les 8 lauréats des Trophées de la Construction Passive

Lauréats des trophées passi’bat  2021

Esthétisme, confort et performance au rendez-vous

Le 05 février dernier, se tenait la remise des trophées de la construction passive avec pour la première fois, une édition en ligne suite au report de Passi’bat 2020. Les membres du jury ont remis huit trophées dans six catégories et une mention spéciale. Merci aux équipes de conception, maitres d’œuvres et artisans pour ces beaux projets réalisés.

Une nouvelle fois, preuve est faite de la qualité architecturale des bâtiments confortables et de très haute efficacité énergétique.

Félicitations à tous les lauréats !

Catégorie Maison individuelle neuve

le projet Lauréat: Maison Templeuve (59) 

Architecture : Vincent Delsinne / BET : Energelio

Labellisé bâtiment Passif

La maison de Templeuve dans les Hauts de France, a été imaginée et dessinée par Vincent Delsinne avec l’appui du bureau d’étude Energelio pour la conception thermique. Le très bon résultat d’étanchéité à l’air de 0,38 vol/h et le haut niveau de performance de l’enveloppe ont permis d’atteindre un besoin de chauffage de 8 kWh/(m².an), avec un chauffage sur l’air neuf amené par la VMC double flux certifiée PHI. Les occupants ont également fait le choix d’avoir un poêle à pellets bois pour l’aspect chaleureux de la flamme. L’eau chaude sanitaire est produite par un ballon thermodynamique.

En chiffres

  • U murs = 0,145 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 6,9 (m².K)/W Murs en CLT isolés par 24 cm de ouate de cellulose doublés de 4 cm de fibre de bois
  • U plancher = 0,122 W/(m².K) soit une résistance thermique de 8,2 (m².K)/W 30 cm d’isolation polystyrène sous dalle
  • U toiture = 0,09 W/(m².K) soit une résistance thermique de 11,1 (m².K)/W toiture en CLT isolée par 45 cm de ouate de cellulose et 2 cm de fibre de bois en doublage extérieur
  • Menuiseries Bois / Aluminium U moyen des fenêtres = 0,77 W/(m².K)

Pour plus d’informations : cliquez ici

Catégorie tertiaire neuf

Le projet Lauréat: Café Semos, Siège Solares Bauen 

Strasbourg (67) Architecture : Richter & associés / BET : Solares Bauen

Labellisé bâtiment Passif PLUS

Voici le siège social du bureau d’études Solares Bauen à Strasbourg, pionnier du standard passif en France, et logiquement, concepteur thermique du projet avec le cabinet d’architecture Richter & Associés. Il est labellisé bâtiment passif niveau PLUS pour sa valorisation de l’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques en toiture. Le bâtiment de 528 m² est construit dans une enveloppe compacte, isolée par l’extérieur de ouate de cellulose en caisson et avec une finition en bardage bois. Dans un environnement arboré, la lourde inertie de l’enveloppe, les protections solaires des menuiseries, la ventilation naturelle et la mise en place d’une pompe à chaleur haut rendement sur nappe phréatique permettent de garder un niveau satisfaisant de confort d’été à faible consommation et ceci malgré l’importance des apports de chaleur internes liés aux occupants et aux ordinateurs.

Le projet a un besoin de chauffage de 9 kWh/(m².an) et 6 kWh/(m².an) pour le refroidissement, avec un résultat de test d’étanchéité à l’air (n50) de 0,44 vol/h. Le suivi de la consommation et de la production d’énergie mise en œuvre sur le projet ont permis d’obtenir les résultats suivants : 80% d’autoproduction, 33% d’autoconsommation et 25% d’autonomie. La production d’EPR est estimée selon le PHPP à 55 kWh par m² d’emprise au sol et par an.

En chiffres

  • U murs = 0,113 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 8,8 (m².K)/W Murs en béton isolés par 40 cm de ouate de cellulose
  • U plancher = 0,183 W/(m².K) soit une résistance thermique de 5,5 (m².K)/W 25 cm d’isolation ouate de cellulose sous dalle
  • U toiture = 0,077 W/(m².K) soit une résistance thermique de 13 (m².K)/W Toiture en béton isolée par 28 cm de polyuréthane
  • Menuiseries Bois / Aluminium U moyen des fenêtres = 0,75 W/(m².K)

Pour plus d’informations : cliquez ici

Catégorie Maison individuelle rénovée

Et le projet Lauréat: Montgermont (35)

Architecture : Quinze Architecture / BET : Hinoki

Labellisé Bâtiment Enerphit

Le lauréat de cette catégorie est la rénovation + extension de la maison de Montgermont (Ille et Vilaine) qui a atteint le niveau Enerphit (label de rénovation de la construction passive). Initialement, c’est un pavillon des années 70 assez classique. Conçu par l’atelier Quinze Architecture et le bureau d’étude Hinoki, le projet final de 170 m² propose une extension reliée à la partie existante par une partie entièrement vitrée appelée « joint creux ».

L’architecture des chiens assis au sud a été revisitée pour y placer des fenêtres à allèges vitrées offrant plus d’apports solaires. Comme pour toute rénovation globale performante, on retrouve un ajout d’isolation, par l’extérieur dans ce cas, la création d’un niveau d’étanchéité à l’air continu, le remplacement des menuiseries et la mise en place d’un système de ventilation double flux à haute efficacité de récupération de chaleur. Le projet final rénové à l’aspect moderne bi-matière ardoise et bardage a un besoin de chauffage de 18 kWh/(m².an) et un résultat au test d’étanchéité à l’air (n50) de 0,81 vol/h

Chiffres

  • U murs = 0,165 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 6,1 (m².K)/W Murs en béton isolés par 22 cm de ouate de cellulose et 2 cm de fibre de bois
  • U plancher = 0,152 W/(m².K) soit une résistance thermique de 6,6 (m².K)/W 16 cm d’isolation en polyuréthane sous chappe
  • U toiture = 0,222 W/(m².K) soit une résistance thermique de 4,5(m².K)/W Toiture rampante isolation ouate de cellulose 22cm entre rampants et doublage Fibre de bois 6cm.
  • Menuiseries Bois / Aluminium U moyen des fenêtres = 0,69 W/(m².K)

Plus d’informations : Cliquez ici

Catégorie Rénovation de + de 1000 m²

lauréats Ex-Aequo :

Architecture : Philippe Caucheteux / BET : Energelio

Labellisé Bâtiment Passif

La résidence senior de Bouchain dans le Nord est le plus grand bâtiment rénové en France ayant atteint le niveau du passif en neuf. D’une surface de 4 879 m², il comprend 77 logements et s’intègre dans un ensemble comprenant également une crèche et un EHPAD également labellisés. L’ensemble du projet a été conçu par l’architecte Philippe Caucheteux et le bureau d’étude Energelio. Les travaux de démolition et d’extension ont pu faire gagner de la compacité au bâtiment, élément important dans une logique de performance thermique. La rénovation a également donné plus de sens au nombre et à la taille des menuiseries selon l’orientation des façades. La façade Nord est différenciée de la façade sud en termes de traitement ; ainsi, l’isolation par l’extérieur a été ajoutée au mur existant maçonné au Nord et alors qu’une ossature bois a été créée sur la façade sud.

Les ventilation double flux certifiées PHI ont été intégrées dans un édicule technique suivant la forme en U du bâtiment et intégré à l’enveloppe thermique, limitant ainsi les longueurs de gaines entre les centrales et la limite de l’enveloppe thermique. Le chauffage est assuré par l’air neuf apporté dans les chambres grâce à des batteries à eau chaude et les sèche-serviettes dans les salles de bain permettent également d’assurer le confort thermique des logements. La production d’eau chaude sanitaire se fait par un système de pompe à chaleur couplée à 100 m² de panneaux solaires. Toutes les menuiseries de la façade intérieure du U sont équipées de BSO, permettant de se protéger des apports solaires d’été. Avec l’inertie importante de la structure béton existante, le confort estival est garanti et géré par la régulation des débits de ventilation.

Chiffres

  • Besoin de chauffage : 6 kWh/(m².an)
  • Résultat du test d’étanchéité à l’air n50 = 0,43 vol/h
  • U murs béton + ITE = 0,104 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 9,6 (m².K)/W Murs en béton isolés par 30 cm de Polystyrène graphité.
  • U murs ossature bois = 0,119 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 8,4 (m².K)/W 30 cm de laine minérale entre ossature et doublage extérieur isolant.
  • U plancher = 0,108 W/(m².K) soit une résistance thermique de 9,3 (m².K)/W 18 cm de polyuréthane projeté
  • U toiture = 0,099 W/(m².K) soit une résistance thermique de 10,1 (m².K)/W Isolation 48 cm de laine minérale. Menuiseries Bois / Aluminium U moyen des fenêtres = W/(m².K)

Plus d’informations : Cliquez ici

Architecture : Atelier Rivat / BET : Heliasol

Labellisé Bâtiment EnerPHit

Le bâtiment Rue Paul Petit à Saint-Etienne (Loire) était un ancien internat construit dans les années 60, reconverti pour accueillir le pôle aménagement et développement durable du département de la Loire. Conçu par l’atelier d’architecture Rivat en partenariat avec l’Atelier des vergers et le bureau d’études Héliasol, le projet de six étages propose 5 075 m² de surface rénovée et une extension de 500 m², pour une ensemble constituant la plus grande rénovation labelisée EnerPHit de France à sa livraison. En plus de l’isolation par l’extérieur, des boîtes en ossature bois suspendues ont été ajoutées sur les deux façades principales. La disposition et les dimensions des fenêtres ont été revues pour donner un aspect moderne. Les menuiseries sont en bois et équipées de BSO à capteurs solaires pour se protéger de la surchauffe d’été. Comme pour tout projet passif, l’étanchéité à l’air a été traitée avec soin pour donner tout son sens au système de ventilation double flux.

Sept forages géothermiques de 100 m de profondeur ont été réalisés pour apporter un rafraichissement de l’air soufflé en été et un préchauffage l’hiver. Aussi une surventilation nocturne est prévue l’été, l’inertie jouant également un rôle dans le maintien du niveau de confort. Après un an de retour d’expérience, les occupants sont satisfaits du confort thermique, acoustique et hygrométrique. Les économies d’énergie attendues sont également au rendez-vous et le Conseil Départemental de la Loire y voit d’ores et déjà un investissement rentable.

Chiffres

  • Besoin de chauffage : 18 kWh/(m².an)
  • Résultat de test d’étanchéité à l’air n50 : 0,97 vol/h
  • U murs = 0,162 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 6,2 (m².K)/W Murs en béton isolés par 16 cm de polystyrène
  • U plancher = 0,165 W/(m².K) soit une résistance thermique de 6,1 (m².K)/W 16 cm de polystyrène sous chape
  • U toiture = 0,089 W/(m².K) soit une résistance thermique de 11,2 (m².K)/W Toiture plate isolée de 24 cm de polyuréthane
  • Menuiseries Bois

Plus d’informations : Cliquez ici

Dossier PHI : téléchargez ici

Catégorie logements collectifs

le projet Lauréat: 4 logements bois-paille – Plainfaing (88)

Architecture : ASP architecture / BET : Terranergie       

Labellisé Bâtiment Passif

Le lauréat de cette catégorie est un petit collectif de 4 logements sociaux (Toit Vosgien), avec une surface totale de 280 m² et situé à Plainfaing dans les Vosges. Hormis la dalle béton, ce bâtiment labellisé bâtiment passif est entièrement biosourcé. Les murs préfabriqués sont isolés de paille et doublés de laine de bois, la toiture est isolée de ouate de cellulose. Les menuiseries françaises sont en en bois. Les accès extérieurs en coursives et les balcons de l’étage sont constitués de structures autoportées en acier afin d’éviter la création de ponts thermiques. Les balcons jouent aussi le rôle de casquettes solaires et s’intègrent à l’aspect sombre du bâtiment donné par les ardoises en façade (dont la couleur évolue en fonction de l’ensoleillement), qui contraste avec les parties bardées de bois. Des batteries électriques sur l’air neuf assurent le chauffage mais les logements disposent aussi d’un poêle à bois. Des ballons thermodynamiques individuels assurent la production d’eau chaude sanitaire. La ventilation double flux est centralisée. Cette réalisation a un besoin de chauffage de 15 kWh/(m².an) et un résultat de test d’étanchéité à l’air (n50) de 0,64 vol/h

Chiffres

  • U murs = 0,129 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 7,8 (m².K)/W Murs en paille entre ossature bois 38 cm , avec un doublage de de 6cm de laine de bois
  • U plancher = 0,106 W/(m².K) soit une résistance thermique de 9,4 (m².K)/W 20 cm de polyuréthane sous chape
  • U toiture = 0,093 W/(m².K) soit une résistance thermique de 10,8 (m².K)/W 55 cm de ouate de cellulose soufflé à plat en combles
  • Menuiseries Bois : Uw moyen 0,85 W/(m².K)

Plus d’informations : Cliquez ici

Catégorie maisons neuves accolées

le projet Lauréat: Le Pré Colas – Saint Lupicin (39)

Architecture : Atelier des Montaines / BET : Plan 9

Labellisé Bâtiment Passif PLUS

Le lauréat de cette catégorie est le projet de lotissement du Pré Colas à Saint-Lupicin (Jura). Il résulte de la collaboration de l’architecte Elie Bouche avec le bureau d’études Plan 9. Il se compose de 12 logements pour seniors avec une surface totale de 836 m². Souhaitant orienter le projet vers le concept de bâtiment à énergie positive, c’est la labellisation Bâtiment Passif PLUS qui a été obtenue pour les 4 ilot composant le lotissement. L’enveloppe hors d’air est composée d’éléments d’isolation biosourcée, paille et laine de bois dans les murs bardés de bois, et ouate de cellulose en toiture. Les ventilations sont décentralisées et vecteurs du chauffage par l’air neuf. La production d’eau chaude sanitaire est également décentralisée et produite par des chauffe-eaux thermodynamiques. En comparaison avec une consommation totale d’énergie primaire renouvelable de 54 kWh par m² de surface habitable par an, ce sont 71 kWh par m² d’emprise au sol qui sont produits annuellement pour atteindre le niveau PLUS de la labellisation Bâtiment Passif.

Chiffres

  • Besoin de chauffage moyen 14 kWh/(m².an)
  • Résultat d’étanchéité à l’air moyen (n50) : 0,62 vol/h
  • U murs = 0,115 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 8,7 (m².K)/W Murs en paille entre ossature bois 38 cm, avec un doublage de de 4 cm de laine de bois.
  • U plancher = 0,218 W/(m².K) soit une résistance thermique de 4,6 (m².K)/W Verre cellulaire sous dalle béton
  • U toiture = 0,077 W/(m².K) soit une résistance thermique de 13 (m².K)/W 60 cm de ouate de cellulose soufflé à plat en combles

Plus d’informations : Cliquez ici

Mention spéciale du Jury Catégorie conservation patrimoine existant

Pour la rénovation d’une grange à Saint Bel (69)

Architecture : Stephen Mure / BET : BE&CO

Labellisé Bâtiment EnerPHit

La rénovation de la grange mentionnée dans la catégorie maison individuelle rénovée, à Sain-Bel, a obtenu la mention spéciale du jury pour l’effort réalisé pour la préservation du patrimoine ancien. Menée par le bureau d’étude BE&CO et l’atelier d’architecture Stephen Mure, cette rénovation a pu atteindre le niveau EnerPHit tout en préservant l’aspect extérieur patrimonial protégé. Toutes les composantes propres à la construction passive ont été respectées : isolation et menuiseries performantes, étanchéité à l’air, système de ventilation double flux, travail sur les ponts thermiques. 156 m² de surface habitable ont été créés avec un besoin de chauffage de 19 kWh/(m².an) et un résultat d’étanchéité à l’air (n50) de 0,87 vol/h. Le grand volume existant à l’état initial permettait de construire un niveau supplémentaire autoporté pour gagner en surface tout en limitant les ponts thermiques et avec une importante épaisseur d’isolation. Une des contraintes était la conservation des poutres existantes qui a nécessité un soin particulier sur le traitement de l’étanchéité à l’air. Hormis la création d’ouvertures pour l’apport d’énergie solaire et de lumière, l’aspect extérieur de la façade n’a pas été modifié.

Chiffres

  • U murs = 0,139 W/(m².K) soit une Résistance thermique de 7,2 (m².K)/W Isolation intérieure 28 cm de ouate de cellulose en caisson doublé de 4,5 cm de laine minérale
  • U plancher = 0,146 W/(m².K) soit une résistance thermique de 6,85 (m².K)/W 16 cm de mousse polyuréthane
  • U toiture = 0,079 W/(m².K) soit une résistance thermique de 12,7 (m².K)/W 52 cm de laine minérale entre éléments de structure des rampants
  • Menuiseries bois Uw moyen = 0,78 W/(m².K)

Plus d’informations : Cliquez ici

Nos remerciements chaleureux aux membres du jury composé de :

  • Jean-Claude Goutte-Fangeas
  • Benoît Raux
  • Ivan Baudoin
  • Philippe Outrequin
  • Laurence Bonnevie
  • Fabienne Vanderbecq
  • Sébastien Gaudissard
  • Nicolas Lapray
  • Edouard Molard
  • Gwenola Doaré
  • Pascal Poggi