PHPP : mise à jour des données météo

Les données météorologiques ont une grande importance dans l’ensemble des calculs effectués dans le PHPP. Avec le changement climatique en cours, des données météorologiques trop anciennes peuvent sous-évaluer la température de l’air extérieur surestimant ainsi le besoin de chauffage. Il en résulterait un surdimensionnement de l’enveloppe thermique et donc un surinvestissement non nécessaire pour l’atteinte du niveau Passif.

Une mise à jour nécessaire

Par ailleurs, l’utilisation de données météos anciennes sous-évalue sans doute la fréquence de surchauffe du bâtiment, ce qui peut influencer des choix de conception architecturaux ou techniques impactant le confort d’été.

Les données météo actuelles du PHPP prennent en compte les températures mensuelles moyennées de 1981 à 2000, voire antérieures pour certaines stations. Etant donnée l’évolution des températures ces vingt dernières années, une mise à jour semble nécessaire et pertinente! La base de données météorologiques mondiale Meteonorm est mise  à jour tous les 10 ans seulement. Les données de températures pour la période 2010-2019 viennent d’être publiées.

La preuve par l’exemple

Le graphe ci-après montre un exemple de mise à jour des données météo de Paris. On constate un net écart entre les données météo actuelles du PHPP courbe bleue) et celles mises à jour en se basant sur les données Meteonorm 2000-2009 (courbe orange).  Un réchauffement encore plus prononcé est attendu avec les nouvelles données Meteonorm 2010-2019

Toutes choses égales par ailleurs, on remarque en moyenne une différence de 1°C entre l’ancienne et la nouvelle base de données de température. Une hausse de 1°C peut réduire le besoin de chauffage de 3 à 4 kWh/m²a ce qui est non négligeable au regard du critère de besoin de chauffage à 15 kWh/m²a en passif.

A l’inverse, une hausse de 1°C augmente potentiellement la surchauffe de 3% par rapport à un critère de surchauffe de 10 %. Lorsqu’un réchauffement moyen est observé, les nouvelles données rendent donc possible le respect des critères du label Passif avec une enveloppe thermique légèrement moins performante et donc moins onéreuse.

Elles permettent également au concepteur du bâtiment de porter une attention plus particulière à la surchauffe estivale.

Carte des données climatiques PHPP

Cette carte représente l’ensemble des stations PHPP sur le territoire français et constitue un outils d’une grande utilité pour saisir votre projet dans le logiciel.

Mise à jour en cours

La Maison Passive, avec l’aide de certains de ses membres, s’occupe donc actuellement de récupérer et traiter les données météorologiques (température + rayonnement solaire) des 84 stations Françaises + 10 stations frontalières contenues dans la version actuelle du PHPP.

Nous nous sommes fixés comme objectif de finaliser la mise à jour de l’ensemble de ces données météo avant la fin de l’année, afin de rendre possible leur intégration dans le PHPP 10 par le Passive House Institute, éditeur du logiciel.

En attendant le PHPP 10 et ses données météo actualisées, veuillez nous solliciter, si vous avez besoin de données à jour concernant une station en particulier, par mail à l’adresse certification@lamaisonpassive.fr

Rédacteur : Antoine Charrière