Un isolant au sol moins polluant que le polystyrène

Source : Misapor

Nombreux sont les matériaux d’isolation pour les murs. Seulement pour le sol, vous aviez le seul choix d’inclure du polystyrène. Aujourd’hui, la société Misapor propose une avancée technique en terme écologique. Seul procédé d’isolation sous fondation radier sous avis technique en France depuis juillet 2017, découvrons les arguments de ce produit en faveur du passif.

Une idée pas si nouvelle

Le matériau Misapor est un granulat de verre cellulaire fabriqué à partir de 98 % de bouteilles de verre usagé et de 2 % d’activateur minéral. C’est un procédé de remblai isolant pour la construction de maisons traditionnelles et surtout utile en maisons passives. C’est aussi une excellente solution pour isoler sous dallage lors de la réhabilitation d’un bâtiment ancien ou d’un monument historique. Lors de la fondation de Misapor en 1982 à Surava (GR) en Suisse, la recette du granulat de verre cellulaire était déjà connue. Pour obtenir une produit final de qualité et reproductible, la société a dû investir un temps conséquent en recherche et développement. Il est le seul granulat de verre cellulaire à avoir obtenu l’Agrément Technique Européen (ATE)

Comment fait-il mieux que le polystyrène ?

Il s’agit du premier procédé certifié de granulat de verre cellulaire et seul matériau isolant sous radier avec un avis technique français. Mis-en-œuvre en sous-couche de fondation (dallages et radiers), il est destiné à isoler thermiquement le niveau bas de bâtiments, mettre hors gel le sol d’assise, servir de couche drainante, contribuer à limiter les remontées capillaires et de remblais allégés sous et en périphérie de bâtiments. La granularité de ce verre cellulaire est de 10/50 (mm). Ce procédé est mis-en-œuvre sur un sol ayant préalablement fait l’objet d’une étude géotechnique en rapport avec le bâtiment à construire (étude conforme à la NF P 94-500).

Jérôme Ragu, conseiller technique chez Misapor nous explique : « Ce granulat entre dans une démarche écologique par la revalorisation d’un déchet, ici les bouteilles de verre. Ce qui est important pour les constructeurs, c’est la possibilité d’obtenir une assurance décennale pour l’utilisation de cet isolant dans leur projet de construction passive. Il s’agit parfois d’un parcours du combattant pour faire reconnaître aux assureurs les bienfaits d’un matériau. Le dernier point reste qu’il peut être utilisé en zone sismique 3 ou 4 grâce à sa stabilité. »

Attention toutefois, le granulat de verre cellulaire ne doit pas être utilisé dans les zones présentant des risques de remontrée de nappe phréatique et doit  être  systématiquement drainé.

Pour mieux comprendre les options possibles, comparons le granulat avec du polystyrène. Fidèle aux principes du passif, il s’agit de pouvoir proposer une avancée thermique et une approche globale de la maison sur l’ensemble de sa structure et de ne pas se réduire à l’isolation des mûrs et du toit. En phase chantier, on peut relever un gain de temps allant de 3 à 4 jours par rapport à l’utilisation du polystyrène classique.

Avec le polystyrène

Source : Misapor

  • Bèche/semelle filante de mise hors gel obligatoire
  • Pont thermique
  • Couche de forme obligatoire

Isolant en granulat de verre cellulaire

Source : Misapor

  • Suppression de la semelle filante (mise hors gel)
  • Suppression des ponts thermiques de la fondation
  • 2 en 1: couche de forme et isolation
  • Débordement extérieur obligatoire

Le débordement sur l’extérieur ne doit en aucune façon être supprimé ou réduit durant la vie de l’ouvrage du fait de son rôle de protection contre les risques de gel du sol de fondation.

Soulage l’environnement dès sa fabrication

100 % écologique (98 % de verre, 2 % de minéraux) son impact est considérablement réduit par rapport à l’utilisation courante du polystyrène. Pour être fabriqué, il dispose en effet d’une empreinte carbone limitée.

Les avantages de ce composant :

  • Économise les ressources
  • Construction exempte de ponts thermiques permettant d’économiser de l’énergie et de réduire les dépenses en chauffage
  • Pose facile et rapide
  • Grande longévité
  • Possible sur tout type de bâtiment

Outre sa performance isolante, il stabilise aussi la surface de construction et convainc par sa performance élevée en matière de drainage. Cet isolant associe de nombreux arguments en faveur d’une construction passive. Comme tout matériau, libre à vous de choisir de l’employer dans vos projets.