LA MAISON PASSIVE FRANCE

Accueil du site > L’ACTUALITE > Le Vorarlberg, tous derrière et lui devant...
A lire dans cette page :

Le Vorarlberg, tous derrière et lui devant...

22 janvier 2007, par lamaisonpassive

logo du Vorarlberg Vous vous souvenez du Vorarlberg , l’une des plus petites régions autrichiennes, "coincée" au triangle des trois pays entre Autriche, Suisse et Allemagne , et qui nous avait déjà enthousiasmée par la vigueur et l’originalité de son architecture ? On se souvient par exemple de cette exposition qui avait fait le tour de France il y a quelques années déjà. On pouvait penser qu’ils en resteraient là. Et bien pas du tout ! L’aventure des maisons passives y continue de plus belle ! Non content d’organiser cette année, les 11èmes rencontres de la maison passive, le Vorarlberg vient de passer à la vitesse supérieure : depuis le 1 janvier 2007, tous les bâtimens neufs réalisés par des maîtres d’ouvrage publics doivent être obligatoirement construits selon le standard "maison passive" !

Quelques extraits de l’annonce qui a accompagnée la décision : Monsieur Rein, directeur du conseil au logement : "Nous devons prendre le problème à la racine. C’est la seule solution pour assurer une sécurité à long terme de la construction à usage social. Le standard "maison passive" est à ce titre la meilleure solution". Monsieur Günter Lang de L’IG Passivhaus Österreich ajoute sans fioritures : "Chauffer, n’est rien d’autre qu’une adaptation constante aux erreurs de construction".

Pour le Vorarlberg, une nouvelle ère commence. Monsieur Hans-Peter Lorenz, président de la "Vorarlberger gemeinnützige Wohnbau- und Siedlungsgesellschaft (Vogewosi)", une société de construction de logements sociaux du Vorarlberg, estime que le standard "maison passive" va se révéler un enjeu pour le logement social. Une subvention plus élevée ainsi que la réduction par 4 des coûts de chauffage rendent le coût de la maison passive neutre pour ses habitants. La Vogewosi a déjà trois lotissements neufs en préparation ainsi que quatre rénovations de bâtiments plus anciens.

Mais c’est surtout d’un confort nettement amélioré que les locataires des maisons passives pourront bénéficier. De l’air neuf à toute heure, plus de poussières ni de pollen, pas de bruits de la rue et plus aucun problème d’humidité ni de champignons. "Cela a impact direct sur la santé des habitants" disait Monsieur Tappler de "l’institut pour l’analyse de l’air intérieur" de Vienne au cours d’un séminaire à Großschönau.

La décision d’établir le standard "maison passive" comme standard minimum de construction au Vorarlberg est déjà un réel succès. Monsieur Adi Groß, directeur de l’institut de l’énergie du Vorarlberg voit depuis quatre mois une explosion des demandes de conseil pour la construction selon le standard "maison passive". Et cela surtout de la part de particuliers qui ne sont pas directement concernés par la décision qui ne concerne que le secteur public. "Cela monte qu’avec les bonnes décisions politiques, on peut changer très vite les données du marché et l’orienter vers une utilisation rationnelle de l’énergie."

Maisons passive Autriche Il est à souhaiter que l’exemple du Vorarlberg soit copié par de nombreuses autres régions, de manière à ce que la sécurité d’approvisionnement énergétique ne reste pas qu’un vain mot. Voir ci-contre le boom de la construction selon le standard "maison passive" en Autriche jusqu’en 2006.

Extraits traduits des articles (en allemand) suivants :
- Construction : Le Vorarlberg montre la voie
- En 2007 commence une nouvelle ère pour les maîtres d’ouvrage
- Les directives 2007 concernant les subsides au secteur de la construction au Vorarlberg

Le Vorarlberg, tous derrière et lui, loin, loin, loin devant...


Agenda | Plan du Site | Contact | Espace Membres | Rédac | Site: Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP