RETOUR SUR L’ICE BOX CHALLENGE FRANCE


Des étudiants de l’École Supérieur des Ingénieurs de Reims  (ESIReims) ont organisé la première édition française de ce défi international dans leur ville du 30 mai au 9 juin, mettant en scène une installation destinée à sensibiliser le public à la construction haute performance énergétique.

La Maison Passive revient sur ces 10 jours d’expérience !

2 TONNES DE GLACE POUR PROUVER LA PERFORMANCE PASSIVE

Avec pour objectif de démontrer l’importance des qualités thermiques d’un bâtiment à partir d’une expérience scientifique en plein air, le concept tient en deux petites structures, dans lesquelles sont placés deux imposants blocs de glace d’une tonne chacun.

Ces deux modules, assimilables à des maisons réalisées en ossature bois, ont été soumis aux mêmes conditions d’exposition au soleil et donc de température pendant 10 jours. La première structure représentant un logement au standard RT 2012, l’autre est le reflet d’une maison passive avec une forte isolation et une excellente étanchéité à l’air.

Une méthode scientifique

Dans le but de crédibiliser au maximum l’opération, les conditions de l’expérimentation ont été minutieuses sur le plan de la construction des deux entités afin de garantir des résultats représentatifs des deux types de constructions. La méthode de relevé des données n’est pas en reste, puisque des sondes ont ainsi relevé les températures extérieures et à l’intérieur des deux structures, heure par heure. Les chiffres étant ensuite diffusés en temps réel sur le site Ice Box Challenge.

AND THE WINNER IS…

Samedi 9 juin a donc eu lieu le moment tant attendu : l’ouverture des deux structures et la pesée de leur bloc de glace.

Le premier issu de la boîte représentant le standard RT 2012 ne pesait plus que 254 kg, tandis que le second provenant de la boîte passive a surpris les plus sceptiques qui ont pu constater qu’après 10 jours il affichait encore 588 kg à la pesée !

Auprès du grand public, l’Ice Box Challenge démontre pour la première fois en France qu’une conception et une construction efficaces et performantes contribuent de manière significative à préserver la température dans un bâtiment passif.